What’s in my yarn stash #1 : Brooklyn Tweed Loft

Une nouveauté sur mon blog pour ce mois d’octobre ! J’ai décidé de commencer une nouvelle rubrique pour vous parler des laines que j’ai testées ou qui sont actuellement sur mes aiguilles. De manière générale, j’essaye d’acheter la laine de bonne qualité, et je regarde toujours sa composition avant de passer en caisse, avec la préférence pour les fibres naturelles… tant pis si ça coûte cher, à quoi sert le travail si on ne peut même pas se faire plaisir de temps en temps ! (Je sais, cet argument est discutable, mais c’est pour alléger ma conscience ;-))

J’ai eu l’idée de cet article en tricotant avec la fameuse Brooklyn Tweed Loft, la laine rêvée de toutes les tricoteuse, jusqu’à maintenant difficilement accessible en France. Je l’ai d’abord acheté cet été dans la boutique Loop à Londres, sans m’en douter que, à partir de la rentrée, la boutique française Laine et Tricot prévoyait sa mise en vente sur leur site. Que du bonheur. Me voilà donc avec plusieurs écheveaux en Hayloft et Woodsmoke successivement achetés en Angleterre et en France.

Brooklyn Tweed Sakura 1

Brooklyn Tweed Sakura 2

Ce qui est bien avec cette laine, c’est qu’elle ne pose aucun problème du choix de patron : chacune d’entre nous doit sûrement avoir quelques modèles Brooklyn Tweed dans ses favoris. Pour commencer, j’ai choisi le châle Sakura car il me paraissait parfait pour mon projet d’un châle couleur moutarde. En effet, la couleur Hayloft est sublime. J’aime beaucoup la palette de Brooklyn Tweed, pour moi c’est un de leurs grands avantages.

Brooklyn Tweed Sakura 3

Brooklyn Tweed Sakura 4

La première chose qui surprend lorsqu’on défait les écheveaux de Brooklyn Tweed Loft, c’est leur légèreté. Je n’ai encore jamais utilisé de la laine aussi légère ! Elle n’est pas particulièrement douce, ayant un aspect un peu rustique, mais tout de même agréable à toucher. J’espère que j’aurai un châle agréable à porter autour du coup, pour l’instant, c’est encore un peu trop tôt pour me prononcer sur ce point.

Brooklyn Tweed Sakura 5

Brooklyn Tweed Sakura 6

Un petit point négatif : c’est une laine très fragile. Il suffit de tirer un tout petit peu pour que le fil se déchire… j’avoue que c’est un peu stressant lorsqu’on fait un motif avec de la dentelle ! Je ne suis pas encore allée très loin dans mon châle, mais j’ai déjà dû trois ou quatre fois reprendre mes mailles en revenant en arrière à cause d’un fil déchiré. Cette particularité ne m’empêche pas d’avancer, mais j’essaye de rester attentive… et de ne pas trop tirer sur les fils ! Je pense que pour mes prochains tricots, j’éviterais des points trop compliqués pour ne pas avoir des surprises.

Quelques informations pratiques : Brooklyn Tweed Loft est une laine fingering weight, je la tricote avec les aiguilles de 4mm. Elle est composée à 100% de la laine américaine. Un écheveaux fait environ 251 mètres.

Si vous avez déjà tricoté avec Brooklyn Tweed (Loft ou Shelter), je serais curieuse de savoir ce que vous en avait pensé !

Brooklyn Tweed Sakura 7

Brooklyn Tweed Sakura 8IMG_0800aIMG_0821aIMG_0821a

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Share Tweet Pin It +1
Previous PostWoodland tales
Next PostOctober don't go away

2 Comments

  1. Morgane
    2 années ago

    Sympa cette nouvelle rubrique!

    Ces laines me font terriblement envie aussi. J’adore leurs couleurs et ce petit chiné/tweed très subtile.

    Si tu aime ce type de laine, tu devrais adorer la gamme de laine cardée de De Rerum Natura! 😉
    J’en tricote en ce moment et je retrouve assez ta description de la BT, la fragilité du fil en moins.

    Bon tricot! 🙂

    Reply
  2. Anna Autumnalys
    2 années ago

    Je prends enfin le temps de te répondre, Morgane. Désolée pour ce retard !
    Comme tu as vu dans mon Instagram, je viens justement d’acheter quelques pelotes de De Rerum Natura Gilliatt, ce sera un de mes prochains projets 🙂
    En ce qui concerne BT, je suis actuellement à ma troisième pelote (je vais bientôt terminer mon châle) et je crois que je me suis finalement habituée à sa fragilité, je ne déchire plus mon fil tous les deux rangs, ouf 🙂

    Reply

Leave a Reply